Israël retourne à l’école | La presse juive – JewishPress.com | Tzvi Fishman | 14 Iyyar 5780 – 7 mai 2020


Learn Hebrew online

Crédit photo: Olivier Fitoussi / Flash90

Des étudiants israéliens à Jérusalem dimanche lors de leur premier jour de retour en classe depuis la fermeture des écoles en raison du coronavirus andémique.

Encouragé par la baisse du taux d’infection Covid-19 et espérant revitaliser son économie et donner à ses citoyens un coup de pouce psychologique bien nécessaire, Israël a commencé à assouplir ses restrictions de quarantaine.

De plus en plus de personnes sont autorisées à travailler, les magasins rouvrent et les centres commerciaux et les marchés ouverts espèrent accueillir à nouveau les acheteurs masqués ce vendredi. Les interdictions entourant les visites familiales ont également pris fin et les grands-parents peuvent à nouveau profiter de leurs petits-enfants «avec la prudence nécessaire».

La semaine dernière déjà, les enfants inscrits dans des structures d’éducation spécialisée sont progressivement revenus à leur horaire normal en groupes de trois et quatre. Cette semaine, 11e et 12e les élèves sont retournés dans leurs classes, avec les enfants de la 1re à la 3e année, où la fréquentation aurait été d’environ 50%, car de nombreux parents craignent toujours d’envoyer leurs enfants à l’école.

Les enfants d’âge préscolaire ont reçu l’autorisation de retourner à la crèche et aux jardins d’enfants dimanche prochain. À partir du 31 mai, si tout se passe bien, les élèves de la 4e à la 10e année reprendront en groupes de 15 élèves chacun, les élèves étant assis de façon appropriée les uns des autres et portant des masques.

L’avenir de l’apprentissage de la yeshiva est moins certain. Rav Asher Weiss, rosh kollel de Machon Minchas Osher L’Torah V’Horaah, a déclaré que même si l’apprentissage de la yeshiva est «l’oxygène de la nation juive», l’ouverture des salles d’études de la Torah est dangereuse et absolument interdite.

« L’intensité de l’apprentissage de la Torah avec un chavruta pendant des heures, avec l’excité pilpul et la discussion qui l’accompagne ne peut être comparée à une situation de bureau où les gens ont leurs propres cabines. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les étudiants de la Torah portent des masques et engagent un débat animé avec leurs camarades tout au long de la journée. Le ministère de la Santé ne doit pas assimiler une situation à une autre, et il ne doit pas adopter de clémence lorsque la santé du public est en jeu.

Learn Hebrew online

«Au contraire, nous sommes appelés à suivre la sagesse et le commandement de nos sages talmudiques… et à rester dans nos maisons quand une peste se cache à l’extérieur dans les rues. Il faut souligner que nous n’avons pas cessé d’apprendre la Torah, comme certains le prétendent. Klal Yisrael est toujours attaché à la Torah. Nos élèves de yeshiva ont poursuivi leur apprentissage à la maison.

«Pendant ce temps, le danger reste bien réel. Il n’y a aucune justification aux clémences. La situation pourrait s’aggraver en un instant. … La protection de la vie prévaut sur tout le reste. Nous avons attendu patiemment jusqu’à présent, et nous pouvons encore attendre patiemment. »

Cependant, d’autres dirigeants charedi ont encouragé à trouver des moyens d’ouvrir yeshivot. Conformément aux directives de Rav Chaim Kanievsky et Rav Gershon Edelstein, les élèves de yeshiva de la 7e et de la 8e année ont recommencé à fréquenter l’école lundi, en respectant les règles du ministère de la Santé.

Grand avancé yeshivot ont adopté le «Plan Capsule», qui demande que les étudiants soient divisés en «capsules» – des groupes de 26 qui vivront exclusivement sur un étage ou une zone de la yeshiva. L’accès entre les capsules est interdit, et chaque capsule sera chargée de s’assurer que tout le monde obéit aux règles. Après 11 jours, les capsules peuvent fusionner avec la yeshiva principale.

Dvir Cohen, directeur de l’académie de yeshiva pré-armée d’Elisée, a déclaré que la moitié des étudiants sont rentrés lundi pour un mois. « Si tout se passe bien, lorsque le mois sera terminé, le reste du mechinahLes étudiants reviendront. « 

Le rabbin Danny Shochertan, le mashgiach en charge des étudiants de Machon Meir Yeshiva pour baale Techouva étudiants à Jérusalem, a déclaré à la presse juive qu’il n’envisageait pas le début de l’apprentissage dans un avenir proche. « Nous n’avons tout simplement pas les installations », a-t-il expliqué. «Tout d’abord, notre dortoir accueille régulièrement plus de 50 étudiants israéliens et du monde entier, même pendant la fermeture de Corona.

«De plus, une bonne partie de nos 600 étudiants, jeunes et retraités, ne vivent pas dans les locaux, mais viennent de partout à Jérusalem, ainsi que des villes et des colonies du pays pour apprendre pendant quelques heures un jour, certains en classe et certains en chavrutot. Nous n’avons aucun moyen de savoir s’ils sont porteurs du virus ou non. »

Le rabbin Hillel Plesser, chef du Talmud Torah Morasha dans le quartier de Kiriat Moshe à Jérusalem, a déclaré à la presse juive: « Cette semaine, seulement 30% des plus jeunes enfants sont retournés dans leurs classes parce que de nombreux parents se méfient. » Interrogé sur le retour des autres étudiants, il a répondu: « Quand Bibi décide et que la Cour suprême ne renverse pas sa décision. »

« Entre-temps », a-t-il dit, « ma fonction principale est devenue la collecte de fonds de l’école. … Quand je ne suis pas au téléphone shnoring, J’ai été occupé à écrire et à envoyer shiurim aux étudiants plus âgés de yeshiva. Donc, même si le beit midrash a été totalement vide, l’apprentissage s’est poursuivi d’une manière étonnamment cohérente et gratifiante. »



Learn Hebrew online