Serrez les cordons du sac à main | Michael Boyden


Learn Hebrew online

Ce n’est pas la première fois que le rabbin Chaim Kanievsky, une autorité halakhique de premier plan charedi communauté, a rendu des décisions selon lesquelles leurs écoles devraient ouvrir en violation flagrante de l’insistance du gouvernement pour qu’elles restent fermées dans le but de contenir le nombre d’infections à coronavirus.

Dans toute démocratie normale, un tel appel à la désobéissance civile entraînerait l’ouverture de poursuites pénales. Mais quand il s’agit de la Charedim, qui constituent une composante substantielle de toute coalition gouvernementale, personne ne veut les contrarier.

Cependant, peut-être que les choses commencent à changer. La semaine dernière seulement, le Premier ministre Netanyahu a refusé d’accéder à la demande d’Arie Deri selon laquelle jusqu’à deux cents invités soient autorisés à assister aux mariages.

Notre pays n’a pas assez de policiers ou d’inspecteurs pour fermer tous les charedi l’école, et on peut se demander si une telle ligne de conduite serait souhaitable.

Cependant, le gouvernement a averti que les villes et les quartiers avec le plus haut niveau d’infection et qui sont classés comme rouges resteraient bloqués jusqu’à ce que leurs chiffres s’améliorent.

Étant donné qu’au moins quarante pour cent des infections confirmées proviennent charedi villes et quartiers, cela semble être une manière sensée d’essayer de limiter la propagation de l’infection ailleurs.

Bien sûr, il y en aura Charedim qui appellera la police des nazis et accusera le gouvernement de les mettre dans un ghetto, mais beaucoup reconnaissent que c’est malheureusement la seule façon de régler les choses.

Learn Hebrew online

Cela étant dit, des gens comme Kanievsky ne devraient pas pouvoir s’en tirer avec leurs appels à désobéir à la loi. Resserrer les cordons de la bourse sur le financement gouvernemental acheminé vers ses institutions pourrait être un moyen efficace de le mettre en ligne avec d’autres.

Le rabbin Boyden a fait ses études et a reçu son ordination rabbinique à Londres, en Angleterre. Après avoir été rabbin de la Congrégation réformée du Cheshire pendant treize ans, il a fait son alyah avec sa famille en 1985. Il a fondé des congrégations réformées à Raanana et Hod Hasharon et a auparavant été directeur du Beit Din du Mouvement réformiste israélien.



Learn Hebrew online